Histoire d'un modèle de voiture au hasard

Répondre
Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Histoire d'un modèle de voiture au hasard

Message par dann66 » ven. 18 mars 2011 06:56

Les Renault 9 et 11

Les Renault 9 et 11 (la 9 tricorps et la 11 bicorps avec un hayon) sont deux modèles d'automobiles compactes à traction avant produites par Renault durant les années 1980 à Douai (Nord). Elles seront aussi produites aux États-Unis respectivement sous les noms Renault Alliance et Renault Encore par le partenaire American Motors Corporation.

La Renault 9 est la première voiture à utiliser un moteur Renault en position transversale (la Renault 14 avait un moteur Peugeot). Elle possède une suspension à quatre roues indépendantes (Mac Pherson triangulé à l'avant et barres de torsion transversales en vis-à-vis à l'arrière) et est élue Voiture européenne de l'année 1982. En 1983, l'Alliance obtient le titre d'Auto de l'année décernée aux États-Unis par le magazine Motor Trend. Le slogan de vente utilisé en France est « Macadam Star », en référence à sa version Nord-américaine. Face à la banalité de la ligne de la Renault 9 il sera détourné en « Mac banal star »!.

Image
Image


La phase 2 des Renault 9 et 11 a été produite entre 1986 et 1989. Les Renault 9 et 11 changent de calandre et leur face avant devient identique. On modifie également les pare-chocs et sur la Renault 9 le haut des phares arrière est fumé. La Renault 11 reçoit de nouveaux sièges, le volant reste le même que le modèle 1986 et la plaque arrière vient se placer sur le pare-chocs. Enfin, les versions Turbo passent de 105 ch à 115 ch.

Image
Image

vos commentaires sont les bienvenues...merci
Dernière édition par 1 le dann66 ; édité 0 fois



Avatar du membre
R@niweR
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 14566
Enregistré le : mar. 29 mars 2005 23:08
Thème(s) de collection : Astérixophile
Localisation : Loos 59

Re: histoire d un modele.....1 par jour

Message par R@niweR » ven. 18 mars 2011 08:26

Génial cette idée de faire découvrir des modèle que seul les plus de 20 peuvent connaitre :lol:

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: histoire d un modele.....1 par jour

Message par troglo92 » ven. 18 mars 2011 08:38

Bonne initiative Dann verycool:
J'adore aller regarder l'histoire et les caractéristiques des voitures...

J'ai utilisé une R11 phase 1 pendant 1 mois en 1999 : ma voiture était morte (un A m'avait fait un refus de priorité) et j'ai utilisé la vieille R11 de mon frère qui était parti dans l'océan Indien et qui était stockée dans un hangar. Il m'a fallu 1 jour pour la faire démarrer après 1 an sans tourner (démontage et nettoyage de pas mal de trucs) :mhum: Plus de compteur de vitesse, plus de chauffage, l'embrayage qui sautait, et une odeur d'essence dans l'habitacle à chaque appui violent sur l'accélérateur :lol: En tout cas, increvable comme voiture et finalement assez confortable verycool:
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

pilou-tintin
Collectionneur Diseur
Collectionneur Diseur
Messages : 1410
Enregistré le : jeu. 26 août 2010 20:52
Thème(s) de collection : tintin (Hergé en général)

les romans de Harlan Coben
Localisation : Morbihan Breizh

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par pilou-tintin » ven. 18 mars 2011 10:39

lorsqu'on avait 17 ans avec 3 potes on s'est acheté une R11 200euros (50e chacun :lol: ) pour faire du cross. On avait un vieux chemin de sable de 1.5 km et on en a fait tout l'été avec des bottes de foin dans les virages :lol: Mais bon j'ai fini par la foutre au tas dans un gros virage et elle est parti a la casse foufou: foufou: completement inconscient a cet age
ImageImageImage
Mille millions de mille milliards de mille sabords de tonnerre de Brest ! c'est de l'eau !

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » dim. 20 mars 2011 07:37

La Peugeot 203

Berline
La berline fait son apparition officieuse en octobre 1947 et est présentée un an plus tard au Grand Palais à Paris en octobre 1948. Les premières livraisons sur le marché commercial ont lieu en janvier 1949. La berline est la carrosserie qui est produite le plus longtemps, de 1948 à février 1960.

La gamme est composée d’une « berline luxe » (dotée d’un toit ouvrant et d’un chauffage dégivrage) et d’une « berline Affaires » (beaucoup plus dépouillée) qui disparait en 1958. En 1956, la « berline Luxe Simple » apparait sans toit ouvrant.

Berline Luxe et Luxe Simple: 455 994 exemplaires
Berline Affaires : 11 278 exemplaires

Image

Berline découvrable
Un an après les débuts de la 203, la berline découvrable voit le jour au Salon de Paris de 1949. Commercialisée en finition Luxe, elle bénéficie de sièges en cuir à partir de septembre 1950. Élégante, la voiture n'en aura pas moins une carrière courte, qui s'achèvera fin 1954, alors que le cabriolet se maintiendra au catalogue jusqu'en 1956. Malgré cette fin précoce, la 203 n'en restera pas moins la plus diffusée des berlines découvrables françaises avec une production de 11 514 exemplaires. Un chiffre honorable si on le compare aux 25 218 familiales construites. En l'absence de version découvrable de l'Aronde, la 203 s'est trouvée sans réelle concurrence dans sa catégorie. De plus, elle était proposée à un prix raisonnable qui, lors de son lancement, s'établissait à 525 000 francs, contre 490 000 francs pour la berline. La plateforme ayant besoin d’être renforcée, la production se fait donc avec un léger

Image

Cabriolet
Le cabriolet 203 est présenté au salon de Paris de 1951, à cause d’une gestation différée par rapport à la berline. Ce cabriolet a un équipement supérieur dont une sellerie cuir à choisir entre trois coloris (noir, bleu ou rouge). En octobre 1954, il prend l'appellation de Grand Luxe, un titre justifié par une finition encore améliorée. La grille de calandre incorpore des phares antibrouillards, tandis que les ailes se voient décorées de sabots chromés. Divers aménagements complètent la présentation : volant spécifique, montre électrique, double pare-soleil, pneus à flancs blancs, etc. Au final, le cabriolet 203 sera construit à 2 567 exemplaires jusqu'en octobre 1956, où il cède la place à son homologue de la gamme 403.

Image

Coupé
Un an après l'apparition du cabriolet, soit au salon de 1952, est lancé le coupé, qui achève de compléter la gamme 203. Malheureusement sa ligne est peu réussie par la faute d'un pavillon assez maladroitement dessiné, trop haut et trop court. Accueilli fraîchement par la clientèle, il ne répondra pas aux attentes de Peugeot et disparaîtra du catalogue en 1954. C’est la version la moins produite de la gamme 203 avec 953 exemplaires.

Image

Familiale
600 kg de charge utile, 6 places, 5 portes, la limousine familiale apparaît au catalogue dès 1950. Le châssis est celui des versions utilitaires. Des barres semi-elliptiques sont adoptées comme solution pour la suspension afin de libérer le plancher des versions utilitaires. La production est stoppée en 1956

Image

Gamme utilitaire
La version longue (2,78 m) est réservée aux familiales et utilitaires. Elle est suspendue à l’arrière par des ressorts semi-elliptiques. On retrouve ici les carrosseries suivantes : la familiale, la commerciale, la camionnette, la fourgonnette, le fourgon tôlé, l’ambulance et le plateau-cabine. Un peu plus de 157 000 203 utilitaires seront produits

Image

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par troglo92 » dim. 20 mars 2011 09:12

Une de mes voitures françaises préférées verycool:
Dans les années 60 et 70, il y en avait encore beaucoup qui roulaient dans ma campagne natale, et j'ai toujours trouvé que cette voiture avait de la gueule verycool:
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
myosotis
Collectionneur Bonimenteur
Collectionneur Bonimenteur
Messages : 9064
Enregistré le : lun. 21 juil. 2008 18:55
Thème(s) de collection : schtroumpfs et tout ce qui tourne autour de Peyo
Localisation : Hainaut (Belgique)
Contact :

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par myosotis » dim. 20 mars 2011 09:15

j'aime bien la dernière ( l'utilitaire ) :) :)
Image

Avatar du membre
R@niweR
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 14566
Enregistré le : mar. 29 mars 2005 23:08
Thème(s) de collection : Astérixophile
Localisation : Loos 59

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par R@niweR » dim. 20 mars 2011 10:35

jolie cette auto verycool:

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » mar. 22 mars 2011 07:26

Citroën Traction Avant
La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la résistance, sa facilité à être volée en faisant par ailleurs le véhicule préféré des gangsters.

Image
Citroën Traction Avant 15-Six D
SON HISTOIRE
Modèle à moteur 6 cylindres de 2 867 cm³ et 77 ch introduit en 1938. Cette voiture haut de gamme utilise un moteur de 11B rallongé de deux cylindres (côtes 78x100) et une caisse de 11B. Malgré son nom, cette voiture est une 16 CV. L'appellation 15 CV fait partie du langage parlé, la stricte appellation usine étant 15-Six.

La 15-6 devient rapidement la « reine de la route » du fait de ses performances élevées (135 km/h) liées à une excellente tenue de route. La carrosserie existe en version berline, « conduite intérieure » rallongé et familiale. Seulement cinq cabriolets d'usine ont été construits.

Remise en production en 1946, la 15-6 reçoit en 1947 un moteur modifié tournant à droite (comme tous les 4 cylindres depuis 1934) et devient la 15-6 D. Les modèles précédents s'appelent rétroactivement des 15-6 G.

Lors de l'amélioration de la gamme Traction en 1952, en plus de l'apparition d'une malle bombée, les 15 troquent leurs pare-chocs incurvés contre des éléments droits plus massifs que ceux de la gamme 11.

En mai 1954, les derniers modèles 15-6 H inaugurent sur les roues arrières le système de suspension hydropneumatique qui équipera la DS 19 un an plus tard.

Image
Moteur 6-cylindres de la 15-Six
:Content :

DEMAIN LA TRACTION....7.A

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par troglo92 » mar. 22 mars 2011 08:08

Cool, une série sur la Traction verycool:
Pour ceux qui veulent découvrir une enquête BD sur la recherche de la mythique Traction 22, voir ici : viewtopic.php?f=178&t=6246
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » mer. 23 mars 2011 08:07

7A
Modèle 7A 1934. Le premier modèle de Traction Avant produit en série en avril 1934 est connu sous le nom de code 7A. Le moteur de 1 303 cm³ de la 7A, qui comporte des soupapes en tête, des chemises rapportées, un refroidissement par pompe et un allumage de type Delco, est cependant peu performant car il ne développe que 32 chevaux à 3 200 tours/mn. Aussi, il est remplacé par une mécanique plus grosse dans la 7B. De sévères défauts entachèrent les débuts de la 7A allant de casses d'échappement à la perte des roues consécutive à la rupture des fusées de cardans, la rupture de barres de torsion ou jusqu'à la déformation de la caisse.

La 7A a un toit partiellement souple fabriqué en moleskine, le moteur et le radiateur sont flottants. La 7A fut proposée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet). Il est cependant probable que seules des berlines furent fabriquées. Si les chiffres ne sont pas rigoureux, il est généralement admis que moins de 6 000 Traction Avant "7A" furent produites. Il en resterait moins d'une centaine à ce jour.

7B
La 7A est remplacée dès juin 1934 par une 7B équipée d'un moteur 9 CV ré-alésé de 1 529 cm³ (alésage de 78 mm contre 72 mm auparavant et course identique de 80 mm). La puissance augmente légèrement vers 35 ch à 3 200 tours/mn. La 7B remplace totalement la 7A. Hormis le moteur, elle n'en diffère que par des détails ; par exemple, les volets avant de capot s'ouvrent vers l'avant. La 7B fut commercialisée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet). La production de 7B ne dépassa pas 10 000 exemplaires. Il en reste moins d'une centaine à ce jour.

7C
Pour rationaliser la production, un nouveau moteur de 1 628 cm³ (toujours 9 CV) est produit dès décembre 1934. On l'a vu, l'intérêt principal de cette évolution est d'utiliser le bloc de la 11 CV. La nouvelle mécanique de la 7C développe sensiblement la même puissance que le 7B : 36 ch à 3 800 tours/mn. La 7C a totalement remplacé la 7B.


Modèle 7C coupé 1938.
La 7C disposait d'un toit totalement tôlé (excepté quelques tout premiers modèles). Elle était commercialisée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet). En octobre 1935, la malle arrière ouvre vers l'extérieur et en mai 1936, la direction devient à crémaillère. En 1938, apparaissent les ailes élargies et les roues « Pilote ». En 1939, le moteur est modifié et devient « 7C économique ». La puissance n'augmente pas mais la consommation baisse d'1,5 litre aux 100 km (d'après les réclames Citroën).

La production des 7C cesse en 1941 après environ 67 000 exemplaires. Le nombre de survivantes n'est pas connu, il est estimé qu'une centaine des anciens modèles (pré-1936) subsistent et quelques centaines des derniers modèles.

7S
La 7S (pour Sport) apparaît en juin 1934 en même temps que la 7B. Elle en reprend l'essentiel des caractéristiques. Elle est équipée du même moteur 11 CV que la berline 11A -1 911 cm³ 46 ch réels-. L'appellation 7S correspond à la volonté de capitaliser sur la campagne de publicité faite sur les 7. Mais en réalité, la 7S est la première 11 « légère ». La 7S existait en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet). La berline avait un toit entièrement tôlé. Elle continue sa carrière sous le nom de 11AL dès novembre 1934 après moins de 1 500 unités fabriquées. Le nombre d'exemplaires survivants est inconnu mais il est assurément très faible, quelques dizaines.

Image
Image

Avatar du membre
santaclaus
Collectionneur Causeur
Collectionneur Causeur
Messages : 920
Enregistré le : lun. 7 août 2006 17:56
Thème(s) de collection : multicollectionneur
Localisation : Bauvin
Contact :

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par santaclaus » mer. 23 mars 2011 12:06

qu elles etaient belles ces voitures....... :P verycool:

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » jeu. 24 mars 2011 07:04

Les 11

11AL et 11AM


En novembre 1934, la 11AL succède à la 7S dont elle conserve l'essentiel des caractéristiques.

En octobre 1935, la malle arrière ouvre de l'extérieur et en mai 1936, la direction devient à crémaillère mettant fin aux problèmes chroniques du système à renvoi.

En 1936, les marques Delage et La Licorne utilisent la carrosserie de la 11AL pour leurs modèles.

En 1937, une petite série appelée 11AM, qui conserve les intérieurs traités haut de gamme de 1934-1936, inaugure une mécanique améliorée préfigurant le moteur « performance » de 1939.

La série des 11AL se termine en février 1937 quand elle est remplacée par les 11BL. Les 11AL ont été fabriquées en berline, « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet).

11A
À partir de novembre 1934, des voitures plus longues d'environ 20 cm et à la caisse plus large sont fabriquées : ce sont des 11A. Celles-ci sont toutes équipées du 4 cylindres 11 CV inauguré sur la 7S.

Les 11A existeront en carrosserie berline, « faux-cabriolet » (coupé) et « roadster » (cabriolet) ainsi qu'en variante rallongée de 20 cm. Celle-ci existera dans les versions « conduite intérieure », « familiale » (jusqu'à 9 places !), « coupé de ville » et « commerciale ». Les 11A suivent les mêmes évolutions techniques que les carrosseries « étroites ».

11BL et 11B
En février 1937, la 11BL prend la suite de la 11AL et la 11B celle de la 11A. A part la taille de la carrosserie, les voitures sont techniquement identiques. Par rapport aux AL et A, des différences esthétiques apparaissent : calandre peinte, tableau de bord avec compteur devant le conducteur et sellerie épurée.

En 1938, des roues « Pilote » (jaunes sur les 11BL, rouges sur les 11B) à crevés carrées et des ailes élargies sont montées.

En février 1939, le moteur subit une importante évolution et gagne 10 ch pour un total de 56 ch. La voiture devient la 11 Performance. En 1941, la production s'arrête (4 voitures fabriquées cette année là), elle recommencera en 1945.

Les 11BL et B sont fabriquées en berline, coupé et cabriolet. Les coupés BL et B disparaissent en 1938 et les cabriolets en 1939.

Modèle 11B familiale 1954, carrosserie à 6 glaces, 8 places dont 3 strapontins. En 1945, la série 11BL redémarre lentement avec des pièces stockées avec un aspect quasi identique aux modèles 1940. Seule différence, l'emboutissage de la lunette arrière ne présente plus de pliure, la presse ayant été détruite lors d'un bombardement. C'est une méthode infaillible pour différencier les Traction avant et après-guerre. En dehors de la lunette arrière, quelques détails esthétiques différencient les voitures de 1945 et celles de 1941 : contreportes en carton, caoutchoucs recyclés...

En 1946, le capot à ouvrants est remplacé par un capot à multiples fentes semblable à celui des 15-6, des roues en tôle pleines (roues BM) succèdent aux roues « Pilote », les projecteurs ne sont plus chromés et des butées de pare-chocs apparaissent. La 11B revient au catalogue. En 1949, des sièges sans tube chromé sont montés jusqu'à la fin de la production.

Modèle 11B 1954 à pare-chocs droits.
À l'automne 1952, les quatre ailes reçoivent des clignotants, la malle arrière devient bombée et les pare-chocs droits. En 1953, la familiale 6 glaces revient au catalogue en 8 places (9 places avant-guerre).

En 1955, le moteur évolue en « 11D », d'importantes modifications internes le rendent à la fois plus puissant (60 ch), plus économe et plus fiable. Ce moteur servira de base à ceux de la famille des DS et même sans évolutions marquantes à celui de l'ID 19.

En juillet 1957, la Traction Avant tire sa révérence, la dernière fabriquée est une familiale

Image

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par troglo92 » jeu. 24 mars 2011 08:14

verycool: :o
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » ven. 25 mars 2011 06:57

15-Six G, D et H
Modèle à moteur 6 cylindres de 2 867 cm³ et 77 ch introduit en 1938. Cette voiture haut de gamme utilise un moteur de 11B rallongé de deux cylindres (côtes 78x100) et une caisse de 11B. Malgré son nom, cette voiture est une 16 CV. L'appellation 15 CV fait partie du langage parlé, la stricte appellation usine étant 15-Six.

La 15-6 devient rapidement la « reine de la route » du fait de ses performances élevées (135 km/h) liées à une excellente tenue de route. La carrosserie existe en version berline, « conduite intérieure » rallongé et familiale. Seulement cinq cabriolets d'usine ont été construits.

Remise en production en 1946, la 15-6 reçoit en 1947 un moteur modifié tournant à droite (comme tous les 4 cylindres depuis 1934) et devient la 15-6 D. Les modèles précédents s'appellent rétroactivement des 15-6 G.

Lors de l'amélioration de la gamme Traction en 1952, en plus de l'apparition d'une malle bombée, les 15 troquent leurs pare-chocs incurvés contre des éléments droits plus massifs que ceux de la gamme 11.

En mai 1954, les derniers modèles 15-6 H inaugurent sur les roues arrières le système de suspension hydropneumatique qui équipera la DS 19 un an plus tard.

Image
Image

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » sam. 26 mars 2011 07:23

La traction 22
Environ 12 exemplaires de 22 ont été produits. Les 4 premiers prototypes furent motorisés par un V8 Ford, et toutes les autres voitures par le seul V8 Citroën ayant existé à ce jour. Il semblerait que 8 exemplaires aient été convertis en 11 à la fin de 1934 et vendus au personnel Citroën. Il en resterait donc encore à retrouver, si l'on ne prend bien sur pas en compte la réplique hollandaise de M. Bouwe de Boer, à moteur Ford. Alors si vous ne savez pas quoi faire ces prochaines années, partez à la chasse à la 22. Vous ne serez pas les premiers à le faire, mais vous serez riches si vous en trouvez une : c'est la meilleure voiture du monde…

Image
Image
FIN SUR CE MODELE

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par troglo92 » sam. 26 mars 2011 08:35

Quel dommage que cette voiture ne soit jamais sorti :?
C'est sûrement un virage raté de Citroën vers un haut de gamme puissant de la marque... Un moteur v8 Citroën, vous vous rendez compte ??? :shock:
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » sam. 2 avr. 2011 08:14

La Renault 4CV, du constructeur français Renault, est une voiture conçue par Fernand Picard et Edmond Serre, deux ingénieurs de Renault, qui est présentée en octobre 1946, suite au développement de trois prototypes. C'est une petite voiture, mais elle est particulièrement spacieuse pour son époque et ses dimensions extérieures. La Renault 4CV – surnommée la « 4 pattes » mais aussi « la motte de beurre » (à cause de sa couleur) – symbolise le retour de la paix et de la prospérité car elle est la première voiture française accessible au plus grand nombre comme l'indique le slogan publicitaire diffusé à l'époque : « 4 chevaux, 4 portes, 444 000 francs ! ». La 4CV est la voiture la plus vendue en France jusqu'en 1955. C'est la première française à atteindre une production d'un million d'exemplaires.

La production débute et sera essentiellement réalisée à Billancourt, mais une partie sera également assemblée à l'usine de Flins (Yvelines). Elle s'étend de 1947 à 1961, année de sortie du 1 105 547e et dernier exemplaire : outre la Dauphine, la 4CV sera, pendant près de 15 ans, le principal modèle commercialisé par Renault.

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
R@niweR
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 14566
Enregistré le : mar. 29 mars 2005 23:08
Thème(s) de collection : Astérixophile
Localisation : Loos 59

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par R@niweR » sam. 2 avr. 2011 14:33

excellent la gordini :lol:

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par dann66 » mer. 11 mai 2011 10:40

La Renault Dauphine est un modèle automobile qui a été fabriqué par Renault dans l'usine de Flins (Yvelines) à partir de mars 1956 jusqu'en 1967.

La voiture fut conçue par Renault dans les années 1950 pour épauler la 4CV.

Il s'agit d'une petite berline à 4 portes à moteur arrière qui fut ainsi nommée car la « reine des ventes » était alors la 4CV. La Dauphine fut dessinée avec l'aide du styliste italien Ghia, notamment pour l'intégration des entrées d'air dans les portières arrière. La roue de secours est logée sous un portillon à l'avant.

Cette voiture fut la plus vendue en France de 1957[1]à 1961, néanmoins Renault connut un gros échec lors de sa commercialisation aux États-Unis en négligeant trop la qualité, le service après-vente et la disponibilité des pièces détachées[2].

Plusieurs déclinaisons de série de la Dauphine furent produites :

Une version plus cossue : l'Ondine.
Une version sportive : la Dauphine Gordini.
Un coupé et un cabriolet : les Caravelle et Floride.
Un modèle pour la course (homologué sur la route) : la Dauphine 1093.
Image

sa soeur la gordini produite en 1958

Image

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par troglo92 » mer. 11 mai 2011 11:03

verycool:

Jolie la Dauphine Gordini :o
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
popee
Collectionneur Causeur
Collectionneur Causeur
Messages : 226
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2011 21:33
Thème(s) de collection : model Français
Localisation : vitry sur seine

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par popee » mer. 11 mai 2011 12:05

Belle présentation de cette voiture :P :P
ImageImage

Avatar du membre
santaclaus
Collectionneur Causeur
Collectionneur Causeur
Messages : 920
Enregistré le : lun. 7 août 2006 17:56
Thème(s) de collection : multicollectionneur
Localisation : Bauvin
Contact :

Re: Histoire d'un modèle... 1 par jour

Message par santaclaus » mer. 11 mai 2011 17:45

jolie voiture ... :P mon frére en possede une ....... verycool: verycool:

Avatar du membre
dann66
Collectionneur Papoteur
Collectionneur Papoteur
Messages : 3541
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 19:41
Thème(s) de collection : voitures miniatures1/43 ieme
avions de lignes
Localisation : toulouges..66350

Re: Histoire d'un modèle de voiture au hazard

Message par dann66 » ven. 30 déc. 2011 07:31

RENAULT 8 GORDINI
Gordini se consacre ensuite à la R8 Gordini avec son moteur de 1 108 cm³ (1964), puis de 1 255 cm³ (1966 - 1970) qui marque son apogée et qui symbolise toute une génération de pilotes Français.

En 1966 est créée la Coupe R8 Gordini, une des plus célèbres formules de promotion et école de pilotage d'où sortiront Bernard Darniche, Jean-Pierre Jabouille, René Metge, Jean-Pierre Jarier, Jean-Luc Thérier...

1964-1965 : Renault 8 Gordini 1100 : 4 cylindres de 1 108 cm³ développant 95 ch
1966-1970 : Renault 8 Gordini 1300 : 4 cylindres de 1 255 cm³ développant 110 ch
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
troglo92
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 21317
Enregistré le : lun. 14 avr. 2008 14:47
Thème(s) de collection : Astérix, BD, Pin-Up Girls, San-Antonio
Localisation : Hauts-de-Seine (de théâtre)

Re: Histoire d'un modèle de voiture au hasard

Message par troglo92 » ven. 30 déc. 2011 08:10

Après sa 4CV, mon père a eu consécutivement 2 R8 dans les années 60 :) mais pas des Gordini :cry: :lol:
"Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire." Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, il te sortait 25 litres de 3 étoiles à l'alambic. Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoires de bien vouloir fermer leur claque-merde !" Michel Audiard - Les Tontons Flingueurs 1963
"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit." Michel Audiard

Avatar du membre
Darky
Collectionneur Causeur
Collectionneur Causeur
Messages : 110
Enregistré le : jeu. 13 janv. 2011 19:41
Thème(s) de collection : Star wars, Voitures miniatures, BD, Comics

Re: Histoire d'un modèle de voiture au hasard

Message par Darky » ven. 30 déc. 2011 11:11

Roooh la R8 <3 <3 <3 <3 <3

Ma préféré...
Image

Avatar du membre
santaclaus
Collectionneur Causeur
Collectionneur Causeur
Messages : 920
Enregistré le : lun. 7 août 2006 17:56
Thème(s) de collection : multicollectionneur
Localisation : Bauvin
Contact :

Re: Histoire d'un modèle de voiture au hasard

Message par santaclaus » ven. 30 déc. 2011 15:17

quelle voiture cette r8 gordini ..... :P :P

Répondre

Retourner vers « Voitures / Camions / Utilitaires »